Jeunesse Roman

Miss Peregrine et les enfants particuliers (tome 1) – Riggs

27 septembre 2015

IMG_3845
Ce livre est resté dans ma PAL environ deux ans. Je l’avais déjà repéré en librairie à cause de sa sublime couverture au moment de sa sortie. Et puis, quelques mois après, j’ai appris que Burton allait l’adapter. Un livre que mon réalisateur préféré trouvait intéressant au point d’en faire un film ne pouvait que me plaire, d’autant plus que j’adore l’esthétique de Burton. Le résumé m’attirait énormément et le livre promettait quelques frayeurs et beaucoup de mystère. Et puis, il s’est passé un phénomène étrange : il me faisait tellement envie et j’en entendais tellement de bien que j’avais peur d’être déçue, et j’ai repoussé sa lecture de plus en plus. Jusqu’à ce que je me décide enfin à le sortir de ma PAL, et je crois que ça a été la meilleure décision de mon mois de septembre !

Jacob est un jeune ado solitaire. Il a grandi entouré par son grand père et ses mystérieuses histoires, remplies d’enfants aux pouvoirs magiques et de monstres. Et puis, il y a les photos, ces fameuses photos que son grand père lui montrait pour illustrer ses histoires, où on voit des enfants flotter dans les airs, soulever des rochers de plusieurs kilos sans effort ou créer du feu à même leurs mains. Le jour où son grand père est attaqué par de mystérieux monstres, Jacob décide de partir à la recherche de ces enfants particuliers, en quête de réponses. Mais existent-ils vraiment ? Sont-ils encore vivants ? Pourquoi Jacob a-t-il l’impression que son grand père détenait un terrible secret ?

Je vais être très franche dès le début de la chronique, parce que vous l’avez compris : j’ai adoré ce premier tome. Il rejoint directement la liste de mes coups de coeur 2015. Cependant, je voudrais que vous découvriez ce livre comme moi : en en sachant le moins possible. C’est pourquoi je ne vais pas beaucoup parler de l’histoire, et taire certains éléments.

Jacob est un personnage que j’ai beaucoup aimé suivre : il est attachant, intelligent, sensible et surtout… terriblement humain. Il doute, il croit devenir fou, il a peur mais il se révèle finalement être très courageux : c’est un héros comme j’en ai rarement vu, qui m’a donné l’impression d’être un ami de longue date, malgré notre différence d’âge. Mieux : il m’a donné envie de réellement le connaître. C’est un personnage qui a un vrai corps, des motivations, des sentiments forts. Quand aux enfants particuliers, ils ont chacun une personnalité très affirmée, mais ils sont malheureusement trop nombreux pour qu’on aie le temps de bien les connaître, même si l’auteur se concentre sur une petite dizaine d’entre eux.

L’écriture est très agréable : elle est fluide et crée une atmosphère juste assez inquiétante pour nous faire frissonner. Je crois que cette ambiance fait la force du livre : j’ai été véritablement projetée sur l’île où Jacob passe la majorité de l’histoire pendant toute ma lecture (j’ai même parfois failli rater mon arrêt de métro à cause de ça, pour vous dire… ;)). C’est un livre qui ne laisse pas indifférent. La majorité de l’histoire se passe dans un climat angoissant, sur une île coupée de tout et perdue dans le brouillard, où il fait froid et humide. Je ne sais pas vous, mais moi ça me donne envie de lire ce genre de livre confortablement installée sous la couette avec un thé chaud. Rare ont été les livres qui m’ont à ce point embarquée ! L’intrigue se met en place très rapidement, on rentre presque tout de suite dans l’histoire. Riggs a une manière de décrire les décors et les évènements qui m’a bluffée : c’est à la fois très précis, incroyablement vivant et sans aucune lourdeur. Un exemple qui me vient en tête et qui m’a marquée : au début du livre, quand Jacob cherche ces fameux enfants, ses recherchent n’aboutissent pas et il commence à être découragé. Il fond alors en larmes au beau milieu d’une maison abandonné, pendant plusieurs longues minutes. Et quand il s’arrête… il a mal à la tête. Ce qui m’arrive à chaque fois que j’ai une crise de larmes aussi. C’est un détail, mais ça montre à quel point Riggs est attaché à décrire la réalité (du moins pour le début… ;)).

Quand à l’objet livre, je suis ravie de l’avoir dans ma bibliothèque, car il est magnifique. Le texte est accompagné de documents, comme si l’histoire avait réellement eu lieu et que le livre était une sorte de compte rendu. On peut y retrouver pleins de photos (des enfants, du grand père de Jacob, des méchants, etc.) ainsi que des lettres. Ça a été un vrai plus pour moi, parce que loin d’effacer mon imagination, elles m’ont permis de bien visualiser chaque photo décrite dans le livre. Le climat mystérieux est cependant préservé : les photos sont volontairement floues, abimées (on ne voit pas le visage de Jacob, à peine celui de son grand père) et semblent sortir d’une vieille malle.

IMG_3849 IMG_3850 IMG_3853
C’est un livre que je ne conseillerai pas avant 12/13 ans, parce qu’il aborde des thématiques que je trouve difficiles, et surtout parce qu’il est un peu malsain par moments, voire un peu sanglant. D’ailleurs, dans ma bibliothèque, la saga est rangée au rayon Fantastique et non Jeunesse… Je pense que cela dépend des ressentis. Les méchants ne rigolent pas, et leurs motivations sont monstrueuses. Ils m’ont réellement mise mal à l’aise, ce qui m’arrive rarement avec des livres destinés aux ados.

L’univers crée par Riggs est crédible, ce qui est étonnant quand on sait qu’il contient des enfants aux pouvoirs magiques. J’ai eu envie d’y croire pendant les trois jours qu’ont duré ma lecture. On sent Riggs très à l’aise avec ses personnages, ses méchants, ses décors et son ambiance.

Une lecture haletante et haute en émotions comme je n’en avais pas eu depuis longtemps. Je vous la conseille vivement. Quand à moi, je vais me précipiter sur le tome 2, qui risque de contenir de nombreux rebondissements !

Titre Miss Peregrine et les enfants particuliers – Tome 1
Auteur Ransom Riggs
Éditeur Bayard Jeunesse
2012 // 432 pages

Jacob est un ado comme les autres, excepté qu’il se pose des questions sur son mystérieux grand-père. Quelles sont ces étranges photos d’enfants qu’il lui montrait quand il était petit ? Les histoires qu’il lui contait sur eux étaient-elles vraies? Et pourquoi disparaissait-il aussi souvent ?
Tout s’accélère le jour où il le retrouve blessé dans son jardin. Jacob a vu des monstres, il en est sûr, et personne ne veut le croire. Il ne lui reste qu’à suivre les dernières instructions qu’a murmuré son grand-père avant de rendre son dernier souffle…

♥ Coup de cœur ♥

Rendez-vous sur Hellocoton !

You Might Also Like

3 Comments

  • Reply Acr0 27 septembre 2015 at 10 09 22 09089

    Bien que je sache me détacher de la « beauté » d’une couverture (il vaut mieux quand on amatrice de la littérature de l’imaginaire huhu), j’avoue que celle-ci est vraiment réussie :) Je trouve moi aussi ce livre très réussi en tant qu’objet. J’ai passé un bon moment, même si j’ai préféré la première partie. Par contre, je ne suis pas plongée dans le deuxième tome encore ;)

  • Reply Jules 29 septembre 2015 at 10 04 22 09039

    J’avais adoré lire ce livre mais je n’ai toujours pas lu les deux autres tomes :/ Et il faudrait que je le relise pour bien me remémorer l’histoire avant de lire les autres tomes et bien évidement avant de voir le film, que j’ai hâte de voir, et je pense que Asa Butterfield fera un parfait Jacob :) Et effectivement, ce livre est un magnifique objet-livre, surtout dans sa version originale en hardback où quand on enlève la couverture jaquette, le livre se révèle être rouge avec le nom de Miss Peregrine écrit en doré, tout simplement sublime *-*

    Bises <3

  • Reply Pitiponks 15 septembre 2016 at 10 09 22 09399

    Coucou! Juste pour te prévenir que je viens de lire et de chroniquer ce roman (que j’ai adoré!) et que j’ai un peu craqué sur ta photo de présentation du livre… du coup je te l’ai empruntée, avec bien sûr la source et un lien vers ton article. Cela dit, si ça t’embête je peux toujours l’enlever. N’hésite pas à me dire!
    À bientôt :-)

  • Leave a Reply