Roman

PàL Hallowctober

8 octobre 2017

En temps normal, pour moi, Octobre est un mois d’automne comme les autres. J’aime bien Halloween, mais je dois avouer qu’étant un peu flipette, ce n’est pas une fête qui m’enthousiasme plus que ça. Pourtant, cette année, j’ai eu envie de participer au challenge Hallowctober, initialement lancé par Justine (Fairy Neverland) qui consiste, globalement, à lire des livres qui font frissonner pendant tout le mois d’Octobre. Vous avez peut-être remarqué qu’il est très rare que je m’impose une PàL pour un mois en particulier, parce qu’en général je ne la suis pas, mais là j’ai été inspirée par la thématique ;) Je me suis dit donc dit que ça pouvait être chouette de vous présenter ma PàL-pour-frissonner sous la couette, pour peut être vous donner des idées de lecture. Vous trouverez également ici quelques titres que j’ai déjà lu et que je vous conseille :)

J’ai aussi été grandement inspirée par le magnifique et très complet article écrit par Victoria, que je vous conseille d’aller voir pour piocher plein de petites idées, à lire mais aussi à voir et à écouter !

Ma Pile à Lire pour ce mois d’Octobre

La séance (John Harwood)
J’ai vu ce livre dans la sélection de Victoria et il m’a tout de suite intrigué. J’ai essayé d’en lire le moins possible dessus pour garder un peu de surprise, mais il y a du mystère, des manoirs hantés et ça se passe en Angleterre à l’époque victorienne alors je dis BANCO ! Je l’ai commencé il y a quelques jours et je suis d’ailleurs totalement accro.

Angleterre, fin de l’ère victorienne. Constance Langton reçoit la visite d’un avocat, John Montague. Celui-ci lui annonce qu’elle vient d’hériter d’un manoir de famille dans le Suffolk, Wraxford Hall, et lui conseille de vendre la propriété sans perdre une seconde. Wraxford Hall jouit en effet d’une sinistre réputation : ses précédents propriétaires y sont morts dans d’étranges circonstances et une jeune femme, Eleanor Unwin, y a mystérieusement disparu avec sa fille. Quels terribles secrets renferment Wraxfod Hall ? Au fil du journal intime d’Eleanor et des recherches de Constance, deux femmes dont le désir d’indépendance dénote en pleine époque victorienne, se lèvent peu à peu les mystères qui entourent l’étrange demeure.

Les mystères de la forêt (Ann Radcliff)
C’est le livre choisi par les participants du club de lecture de Victoria et c’était aussi celui qui me tentait le plus. C’est une belle brique (546 pages) donc j’espère réussir à le lire durant le mois, mais dans tous les cas j’ai vraiment hâte de me plonger dans ce roman gothique.

Un carrosse lancé à toute allure, dans la nuit, en pleine tempête, un couple fuyant la justice, un arrêt devant une vieille maison isolée sur la lande, occupée par des bandits tenant prisonnière une belle jeune fille… Les Mystères de la forêt est un roman gothique, baignant dans une atmosphère inquiétante, sur fond d’architecture médiévale et de surnaturel. C’est pour ce livre qu’Ann Radcliffe mérite particulièrement son titre de « maîtresse du suspense ».

Ça – tome 1 (Stephen King)
Quel serait une sélection Hallowctober sans un livre du « maître de l’horreur » ? J’avais commencé ce roman il y a quelques mois, que j’avais plus ou moins fini par lâcher parce qu’il me faisait mal dormir. Mais la hype autour du film m’a donné envie de m’y replonger, à voir donc !

Enfants, dans leur petite ville de Derry, Ben, Eddie, Richie et la petite bande du « Club des ratés », comme ils se désignaient, ont été confrontés à l’horreur absolue : ça, cette chose épouvantable, tapie dans les égouts et capable de déchiqueter vif un garçonnet de six ans… Vingt-sept ans plus tard, l’appel de l’un d’entre eux les réunit sur les lieux de leur enfance. Car l’horreur, de nouveau, se déchaîne, comme si elle devait de façon cyclique et régulière frapper la petite cité.

Nous avons toujours vécu au château (Shirley Jackson)
J’avais ce livre dans ma Wish List depuis un moment, donc je me suis enfin décidé à l’emprunter parce que j’en entends beaucoup de bien ! J’aime bien les huis clos (toute l’intrigue a l’air de se concentrer sur ce fameux château) et l’histoire a l’air très mystérieuse et envoutante, ça me tente bien.

« Je m’appelle Mary Katherine Blackwood. J’ai dix-huit ans, et je vis avec ma sœur, Constance. J’ai souvent pensé qu’avec un peu de chance, j’aurais pu naître loup-garou, car à ma main droite comme à la gauche, l’index est aussi long que le majeur, mais j’ai dû me contenter de ce que j’avais. Je n’aime pas me laver, je n’aime pas les chiens, et je n’aime pas le bruit. J’aime bien ma sœur Constance, et Richard Plantagenêt, et l’amanite phalloïde, le champignon qu’on appelle le calice de la mort. Tous les autres membres de ma famille sont décédés. »

(non présents sur la photo)

Horrorstor (Grady Hendrix)
J’avais totalement oublié que j’avais ce livre chez moi jusqu’à ce que Sita me demande de lui prêter. J’avoue que je l’avais un peu acheté pour l’objet livre, que je trouvais rigolo, mais que l’histoire ne me semblait pas transcendante. Je pense quand même que c’est le bon moment pour le sortir de ma PàL, donc je le rajoute ici.

Il se passe quelque chose d’étrange au magasin de meubles d’Orsk à Cleveland, en Ohio. Ces derniers temps, les employés découvrent, en arrivant le matin, des étagères Kjërring démontées, des piles de gobelets Glans renversées, des armoires Liripip fracassées. Les ventes sont en berne, les responsables de rayon en panique : les caméras de surveillance ne montrent rien d’anormal. Pour lever le mystère, une équipe de trois employés se retrouve engagée pour rester sur place toute une nuit. Au coeur de l’obscurité, ils arpentent les allées du showroom désert, courent après d’inquiétants bruits et finiront par se confronter aux pires horreurs.

Dragon Head – tome 1 (Minetaro Mochizuki)
Encore un huis clos avec ce manga grand format que j’ai eu en main plusieurs fois à la bibliothèque avant de le reposer. Il a l’air de bien faire peur, et rien que les couvertures font frisonner !

Lors d’un voyage organisé par une école, un train déraille dans un tunnel. L’accident, dont la cause semble aussi imprévisible qu’insolite, est si brutal que tous les passagers du train meurent sur le coup, exceptés deux garçons et une fille. Téru, Nobuo et Ako, trois rescapés se retrouvent enterrés sous les décombres du tunnel et sont désemparés en découvrant toute l’horreur de la réalité. Un huis clos angoissant se met lentement en place, montrant la réaction des trois jeunes élèves face au chaos.


* * * * *

Quelques conseils de lecture en plus

Toutes les nouvelles de Edgar Allan Poe (Histoires extraordinaires, Nouvelles histoires extraordinaires…)
(
et plus particulièrement la sublime édition des
Contes Macabres illustrée par Benjamin Lacombe.)
Poe a écrit beaucoup de nouvelles dont la chute m’a fait frissonner. C’est un des spécialistes des atmosphères type « inquiétante étrangeté » (quand une histoire démarre avec des évènements banals et des lieux existants, pour glisser au fur et à fur dans le fantastique et/ou l’horreur). Vous pouvez foncer les yeux fermés sur la plupart de ses recueils d’histoires fantastiques, ils ne coûtent pas très cher (environ 4e l’un) et ils sont très facilement trouvables en bibliothèque. J’en profite pour vous conseiller également la très belle édition des Contes Macabres illustrée par Benjamin Lacombe, aux éditions Soleil, collection Métamorphose. Les dessins de Lacombe s’accordent parfaitement à la plume de Poe ! Un bel objet livre.

Through the Woods / Dans les bois (Emily Carroll)
Une sublime BD composé de 5 courtes histoires magnifiquement illustrées qui vous feront dresser les cheveux sur la tête ! J’ai ici la version VO car je l’ai acheté bien avant qu’il soit traduit mais il existe une VF. Je ne peux que vous conseiller la super vidéo que Sita a faite dessus (et vous irez foncer l’acheter, ne nous remerciez pas).

Une cabane perdue dans la neige et des jeunes filles qui disparaissent tour à tour la nuit venue…
Des monstres parasites cachés au fond des bois qui attendent la proie idéale pour faire… leur nid.

La Dame de la Chambre Close (Minetaro Mochizuki)
Même auteur que Dragon Head. Il s’agissait d’une de nos BDs sélectionnées pour le club de lecture Comic Whales que j’ai dévoré tout début octobre, et j’ai passé un très bon moment, avec juste ce qu’il faut de frissons !

Qu’arrive-t-il à Hiroshi ? Pourquoi a-t-il fallu qu’il ouvre la porte de son studio cette nuit-là ? Qui est donc cette grande femme au visage ovale et à l’imperméable lugubre qui sonne des heures durant au palier de son voisin mystérieusement absent ? De quel droit se permet-elle de s’inviter chez lui, d’utiliser son propre téléphone ? Hiroshi ne veut pas se mêler de ce qui ne le regarde pas. Il veut simplement réussir à avouer ses sentiments à Rumi, cette fille tellement mignonne qui partage les mêmes cours que lui. Et qu’importe si cette grande dame continue de le harceler. Il finira bien par trouver un moyen de s’en débarrasser. Il n’est pas trop tard. Si ?… Une envoûtante histoire, pleine de charme et de mystère, racontée en un volume unique.

Wytches (Scott Snyder, Jock et Matt Hollingsworth)
La BD sélectionnée pour notre club de lecture, que j’ai beaucoup aimé à mon grand étonnement parce que c’était celle qui me tentait le moins ! Je n’ai pas trop accroché au dessin, mais ce petit détail mis à part c’était vraiment intéressant, avec une histoire vraiment flippante qui explore le thème des légendes urbaines et qui n’est pas sans rappeler le Projet Blair Witch.

À travers la planète, siècle après siècle, des femmes et des hommes suspectés de sorcellerie furent brûlés vifs, noyés, pendus, torturés, emprisonnés, persécutés, assassinés. Si aucun de ces malheureux n’a jamais été sorciers ou sorcières, ils sont cependant morts en protégeant un terrible secret : celui de l’existence des véritables sorcières. Des entités ancestrales, sauvages et insatiables pour quiconque pactisera avec elles. De nos jours, après un épisode tragique durant lequel leur fille Sailor fut victime de harcèlement, la famille Rooks choisit de déménager et de se reconstruire en paix, loin de cette pénible expérience. Leur proximité avec la forêt environnante va cependant les exposer à un mal plus ancien que l’humanité…

(pas sur les photos)

Carmilla (Joseph Sheridan Le Fanu)
Classique du genre gothique et à l’atmosphère proche de Dracula, Carmilla est un petit livre court mais qui m’a beaucoup marquée. Je ne peux que vous le conseiller si vous aimez les manoirs sombres et les histoires de vampire. Bonus : les éditions Soleil (oui encore ;)) ont sorti une très belle édition illustrée par Isabelle Mazzanti. Je n’ai pas pu la feuilleter mais les quelques images que j’en ai vu laissent présager un bel objet livre.

Dans un château de la lointaine Styrie, au début du XIXe siècle, vit une jeune fille solitaire et maladive. Lorsque surgit d’un attelage accidenté près du vieux pont gothique la silhouette ravissante de Carmilla, une vie nouvelle commence pour l’héroïne. Une étrange maladie se répand dans la région, tandis qu’une inquiétante torpeur s’empare de celle qui bientôt ne peut plus résister à la séduction de Carmilla… Un amour ineffable grandit entre les deux créatures, la prédatrice et sa proie, associées à tout jamais  » par la plus bizarre maladie qui eût affligé un être humain « . Métaphore implacable de l’amour interdit, Carmilla envoûte jusqu’à la dernière ligne… jusqu’à la dernière goutte de sang !

Voilà normalement avec ça vous avez de quoi faire ! N’hésitez pas à me dire si un livre vous tente, j’ai fais de très belles découvertes sur le blog d’autres personnes et je serais ravie que cet article serve !

Rendez-vous sur Hellocoton !

You Might Also Like

3 Comments

  • Reply Pikobooks 8 octobre 2017 at 10 07 22 102110

    Oh ! Je viens tout juste de découvrir fière comme tout une édition sublime de Carmilla. J’ai été si contente et surprise de trouver un roman de vampire antérieur au fameux roman de Bram Stoker. Je suis ultra rassurée qu’il t’ait plu ! Il s’agit d’une de mes futures lectures.

    Ton article est génial !

  • Reply Clémence 22 octobre 2017 at 10 11 22 100510

    J’étais en train de taper mon commentaire et ce très cher ordi de complot avec un réseau internet pourri ont décidé de bugguer alors je dois tout réécrire :) je les hais. BREF

    Je ne te remercie pas, tout me tente à l’exception du célèbre ça ! :) Pour les graphiques ça reste à voir selon si c’est plutôt gore ou non. Et pour Horrorstor moi au contraire il me donnait bien envie par son originalité et ne me semblait pas trop effrayant, mais c’est pas ce qu’en dit Ninon (Opalyne) donc j’hésite ! Je suis une grande trouillarde haha Ce qui explique qu’Halloween n’a jamais été mon grand kiff… Bien que je ne dirais pas non à être un jour dans l’ambiance aux USA avec les citrouilles sur tous les porches des maisons ou voir un défilé en Irlande ^^ D’ailleurs je ne regarde jamais de films d’horreur ! Sinon les contes macabres je ne les ai jamais lus non plus mais ils m’intriguent, et puis ma maman a acheté cette version illustrée par Lacombe d’ailleurs (très jolie même si glauque, ce qui est logique en fait) par besoin pour son boulot de prof de français puisque le thème était le fantastique donc il serait temps que je lui emprunte ! :D

  • Reply Bilan Hallowctober – Schausette 5 novembre 2017 at 10 04 22 114311

    […] plutôt honorable selon moi. Pour jeter un oeil à ma PàL initiale, je vous invite à cliquer ici […]

  • Leave a Reply