Cinéma Culture

Chronique DVD : Hana & Alice mènent l’enquête

9 août 2017

Long métrage d’animation japonaise réalisé par Shunji Iwai, Hana & Alice mènent l’enquête est passé relativement inaperçu lors de sa sortie en France en 2016. J’avais vaguement le souvenir d’avoir vu passer une ou deux critiques positives dans la presse française et quand j’ai trouvé le DVD par hasard dans le coin des « retours » à la bibliothèque (car oui, je fais partie des rares personnes à regarder des DVD et à EN PLUS les emprunter à la bibliothèque ;)) je me suis dit « Pourquoi pas ? », sans me souvenir de l’histoire et sans trop savoir à quoi m’attendre. J’ai passé un agréable moment, mais je n’en garderais pas un souvenir incroyable non plus. On en parle un peu ?

Hana & Alice mènent l’enquête raconte l’histoire d’une collégienne, Alice, qui vit seule avec sa mère et qui atterrit dans une nouvelle école suite à un déménagement. Très vite, elle entend parler d’une curieuse rumeur : un certain « Judas », jeune étudiant de son collège, aurait été assassiné un an auparavant. Fascinée par cette histoire, elle décide de mener l’enquête et, lors de ses recherches, elle rencontre Hana, une de ses camarade de classe et voisine qui vit recluse chez elle. Le duo entreprend alors de découvrir ce qu’il s’est réellement passé un an plus tôt…

Je vais commencer par le positif : globalement, le film se laisse regarder. Si le début est un peu long à démarrer, le duo Alice/Hana fonctionne bien à partir du milieu du film, et donne lieu à des situations absurdes qui peuvent faire sourire. Alice est une jeune fille extravertie, curieuse, qui a un caractère bien trempé, mais qui a tendance à agir avant de réfléchir. C’est donc globalement tout le contraire d’Hana, un peu blasée et taciturne. J’ai trouvé ce personnage très touchant, tandis que j’ai eu plus de mal à m’attacher à Alice. Elles finissent cependant par s’entendre parfaitement malgré leurs différences et leur amitié est rafraichissante, presque poétique. Les personnages secondaires sont en revanche complètement transparents et n’apparaissent que très peu : l’histoire se concentre presque uniquement sur le duo et sur l’évolution de la relation entre les jeunes filles (qui n’est franchement pas joyeuse au début).

Le graphisme est vraiment plaisant et, comme 90% des films de ce genre, donne envie de se catapulter dans la campagne japonaise. Les décors statiques, notamment, ont l’air d’être dessinés à la main à l’aquarelle. Le choix des couleurs est également très chouette : les teintes choisies sont douces, avec une sorte d’éclat rose/orange sur certaines scènes (qui n’est pas sans rappeler certains filtres Instagram haha – voir les photos ci-dessous). Et puis, c’est peut être anecdotique mais j’adore l’affiche, je la trouve magnifique ! Bref, le film invite à la contemplation et c’est beau.

Cependant, je vous arrête tout de suite, si vous cherchez une véritable enquête avec des rebondissements, ce n’est pas ici que vous la trouverez. Le film bénéficie malheureusement d’un problème de rythme et pourrait se découper en deux : l’avant (avant la rencontre Alice – Hana) et l’enquête en elle-même, qui arrive après une introduction biiiiien trop longue à mon humble avis (presque la moitié du film), qui se déroule relativement vite et qui laisse une sensation de trop peu. La fin est attendue : si le déroulement ne se devine pas si facilement, il est loin d’être renversant, et les quelques rebondissements qui s’enchaînent ne parviennent malheureusement pas à rythmer l’histoire.

Hana & Alice mènent l’enquête est plaisant, mignon, parfois vraiment drôle (même si il s’agit davantage d’un drame que d’une comédie) mais il manque cruellement de substance. Peut être que j’en attendais trop (le résumé et le titre laissent penser à une vraie enquête sur le long terme) mais je l’ai trouvé un peu creux. L’enquête devient en fait très rapidement un prétexte pour faire naître une amitié entre les deux filles, qui sont marginales chacune à leur façon, mais même cette partie n’a pas réussi à me toucher réellement. De plus, il commence à traiter des sujets aussi intéressants que sensibles (notamment l’ijime, terme typiquement japonais qui signifie littéralement « intimidation » et qui « désigne les brimades que subissent ceux qui sont exclus d’un groupe parce que différents et sont pris pour cible » (source Wikipédia) et l’hikikomori, terme qui désigne les jeunes adultes ou les adolescents qui restent cloitrés chez eux par peur du monde extérieur) mais en restant complètement à la surface ou en résolvant le problème de manière presque instantanée.

Enfin, je dirais que j’ai eu du mal à rentrer dans l’histoire à cause de l’animation. C’est apparemment voulu, mais elle est très saccadée et les personnages sonnent tout de suite faux, au point que certaines de leurs expressions et plusieurs de leurs gestes les font fortement ressembler à… des Sims ! Cela s’explique en partie par la technique d’animation employée, qui mélange joyeusement rotoscopie (technique qui consiste à décalquer sur ordinateur les gestes d’une personne réelle qui aura été préalablement filmé), CGI (dessin 3D) et dessin traditionnel à la main, ce qui donne un aspect bizarre à certaines scènes. Le résultat n’est pas du tout fluide et je n’ai donc pas pu m’immerger pleinement dans l’histoire.

Hana & Alice mènent l’enquête vous plaira probablement si vous aimez les films un peu absurdes, qui osent de nouvelles techniques de narration et qui s’attachent aux sentiments plutôt qu’à l’action. Peut être à essayer si vous avez vu et aimé Your Name, j’ai retrouvé quelques similitudes qui m’avaient gênée mais qui peuvent peut être vous plaire.

Titre : Hana & Alice mènent l’enquête (Hana to Alice Satsujin Jiken)
Réalisateur : Shunji Iwai
Année : 2016

Alice intègre un nouveau collège où circule une étrange rumeur concernant un meurtre commis un an plus tôt. La victime est un mystérieux “Judas”. Une de ses camarades de classe et voisine, Hana, vit recluse chez elle. De nombreux commérages courent à son sujet, notamment le fait qu’elle connaîtrait des détails à propos de l’affaire “Judas”. Un jour, Alice pénètre secrètement dans la maison de Hana mais celle-ci l’y attend déjà. Pourquoi Hana vit-elle isolée du monde ? Qui est Judas ? Alice décide de mener l’enquête et se lance dans une aventure qui lui fera découvrir une amitié sincère.

Rendez-vous sur Hellocoton !

You Might Also Like

1 Comment

  • Reply Joséphine 16 août 2017 at 10 05 22 08598

    Merci pour ta chronique. J’avais voulu aller le voir au cinéma sans en avoir l’occasion… Tu m’as donné envie de le voir malgré certains défauts comme l’animation des personnages !

  • Leave a Reply